Comment se suicider proprement ?

Comment se suicider proprement ?

26/02/2012 par Lo

Chez BoringDay, on est soucieux de tous ces gens qui cherchent à en finir, mais qui ne sont pas forcément bien conseillés. Alors moi j’ai décidé d’éclaircir un peu tout ça.

se tuer proprement

Aujourd’hui est donc un grand jour puisque j’ai rédigé pour toi une belle liste des différentes manières de se suicider. Tu vas enfin pouvoir faire ton choix parmi un bon nombre de moyens plus ou moins sanglants et douloureux. Non, non ne me remercie pas, c’est tout naturel d’aider son prochain.

fuck la vie

Alors tout d’abord il te faut savoir qu’il y a 2 grandes familles de suicides, il y a le mode chimique d’un côté, et le mode physique de l’autre. Le mode physique est bien sûr beaucoup plus étendu à travers le monde puisque ça te permet d’en finir sans avoir à claquer des tunes dans des médocs, sans y réfléchir avant. En gros, pas de soucis pour planifier tout ça quoi !

physique chimique

J’ai classé les différentes façons du plus doux au plus violent et spectaculaire, à toi de faire ton choix dans tout ça.


La très simple ingestion chimique

Tu veux faire un suicide vraiment propre et sans trace ? Pas de problème, prends-toi un bon paquet de médocs en tous genres. Surtout, n’hésite pas à tout mélanger, ou à les écraser en miettes. Ensuite, tu te prends un bon verre de vin rougetoujours avoir la classe même quand on meurt – et tu t’enfiles le tout. Si ça n’agit pas tout de suite, n’hésite pas à finir ta bouteille de vin rouge en attendant, tu vas pas non plus gâcher du bon vin ou pire, le laisser à ceux qui te trouveront. Normalement, le mélange devrait te couper net avec la réalité et tu devrais mourir plongé dans ton sommeil.

oublier vin suicide

Le risque si je me rate ? On y pense pas assez, mais imaginons que tu ingères un peu trop de laxatifs et pouf, tout foire, tu chies le reste dans une diarrhée bien aiguë et tu as plus qu’à tout recommencer. Pour éviter ça, trie un peu quand même les médicaments et prend ceux aux noms les plus longs; c’est aussi ceux avec le plus d’ingrédients. Un savant cocktail qui te bousillera l’estomac !

je me suis chie

La très gothique perte de sang

Un peu moins soft, mais tout aussi connu pour en finir; se vider de son sang ! Ou ce que les scientifiques appellent « exsanguination ». Alors évidemment il y a différentes manières de se vider. Tu peux simplement te cisailler une artère, à la jambe ou au cou pour un effet bien brutal et spectaculaire par exemple. En fait, le temps que tu réalises ce que tu viens de faire et se sera trop tard pour faire machine arrière ! Ça c’est la façon « oldschool » ou ce que j’appellerais la façon « comme à l’abattoir de tonton Gerard ».

abattoir tonton gerard

Mais bon, il y en a qui aiment bien que ça se passe lentement et de manière cool-gothique alors ils se scarifient les poignets à la lumière des 3 bougies de leur chambre d’ado en mal-être perpétuel. Apparemment il y a des chances pour que ton corps génère une bonne dose d’adrénaline et d’endorphines en réaction à ce beau cisaillement; tu vas totalement planer, c’est moi qui te le dis.

adrenaline oh yeah

Le risque si je me rate ? Je doute que tu puisses te rater en t’ouvrant une belle grosse artère, mais dans le cas des poignets, il y a de bonnes chances pour que tu aies des séquelles tendineuses et pourquoi pas cognitives, tu planeras pour le restant de tes jours; trop cool non ?

La courageuse hypothermie

Mourir en se gelant les couilles ? Ça aussi c’est une sacrée idée. Il faut en avoir dans le pantalon pour se pointer au sommet d’une montagne à poil afin d’en finir. Les effets seront tout d’abord des frissons, puis un délire pour parfois s’enchainer sur des hallucinations, comme si tu t’étais enfilé 1 kilo de champi.

suicide neige

Là tu me diras « Bas alors ? C’est trop cool de mourir comme ça ! » – mais le problème dans tout ça c’est qu’avant que la phase de délire arrive, tu en chieras un max et regretteras d’avoir choisi ce mode pour en finir. Normalement, si tu commences à avoir chaud, c’est que tu es pas loin de la fin.

neige chaude

Le risque si je me rate ? À moins qu’un mec vienne te trouver par hasard, tu ne devrais pas te louper. Mais bon si tu as vraiment pas de chance et que tout rate sache que le froid tuera peut-être tes membres un à un ce qui finirait en amputation. L’homme-tronc, tu connais ?

L’orgasmique noyade

Alors ça, c’est une manière assez hardcore de se suicider. Moi, je pense personnellement que c’est l’une des pires. Quoi, ça t’est jamais arrivé de commencer à te noyer pendant un petit concours d’apnée entre potes ? Et c’était bon ?

ahahah on samuse

En gros, tu t’asphyxies jusqu’à t’évanouir et ça finit évidemment par une coupure des moteurs. Mais attention, le corps est parfois plein de ressources et tu pourrais par réflexe te mettre à nager vers le haut pour t’en sortir. Si tu veux un petit conseil, pour faire ça proprement il faut que tu t’accroches à un truc bien lourd genre une pierre et que tu la lances dans l’eau; noyade garantie à 100%.

Apparemment, juste avant l’évanouissement plusieurs personnes seraient sujettes à un puissant orgasme sans doute généré par les réactions chimiques du corps qui s’excite en se disant « Bordel, on est en train de crever les gars, lâchez tout ! » – un bel orgasme juste avant de clamser, elle est pas belle la vie ?

orgasme eau

Le risque si je me rate ? Si tu n’as pas suivi mon conseil avisé de l’accrochage d’objets, sache que tu vas passer un mauvais quart d’heure quand tu vas te réveiller sur cette belle plage. Des poumons endommagés et peut-être même une déficience du cerveau.

La cinématographique suffocation

Alors la suffocation, c’est un truc pas mal du tout ! On voit souvent des gens utiliser cette manière d’en finir dans les films. Par exemple, allumer le moteur dans le garage puis attendre de ne plus avoir d’oxygène à se foutre dans les poumons. On peut aussi se foutre des objets sur la gueule, comme un sac en plastique par exemple. Ça par contre, on le voit souvent dans des films mafieux bien glauques, mais c’est pas vraiment un suicide en général.

suicide plastic bag

Pas grand chose à dire sinon que ça doit faire autant souffrir que la noyade. Qui sait, peut-être que tu auras aussi un orgasme avec ça, petit chanceux !

quoi choisir noyade

Le risque si je me rate ? Pour se rater dans ce genre de suicide, il faut en vouloir. Si par hasard tu t’en sortais, sache qu’une fois de plus ça risque de te niquer les poumons - si tu utilises un gaz – et il y a des chances pour que ça te transforme en légume pour le restant de tes jours.

La classique pendaison

Il y a deux façons de mourir par pendaison; soit tu te romps le cou, soit tu t’asphyxies progressivement. La pendaison, c’est le suicide le plus symbolique, celui qu’on a couramment utilisé tout au long de l’histoire dès lors qu’on a inventé la poutre et la corde. Comme pour la suffocation, c’est un moment difficile à passer, et le spectacle ne sera pas joli à voir quand quelqu’un entrera dans la pièce.

hesitate hanged up

Le risque si je me rate ? Encore une fois, si ton cerveau manque trop d’oxygène tu perdras plus d’un neurone en cours de route.

La pénitentiaire électrocution

Cette façon de se suicider, c’est aussi ce qu’ont pu expérimenter un sacré paquet de prisonniers du couloir de la mort. C’est assez violent, tu seras progressivement brûlé et le but ultime est l’arrêt cardiaque. Évite donc d’avoir un bon coeur de sportif saint si tu essaies ce mode, tu en chieras plus que la normale.

suicide electricity

Le risque si je me rate ? Si par hasard on venait à couper le courant au milieu, tu seras surement brûlé à l’intérieur comme à l’extérieur et auras perdu plus d’un neurone. Dans ce cas-là, je te conseille de demander au mec de rallumer, si tu le peux encore.

La populaire arme à feu

Se tirer une balle dans la tête, c’est un truc très à la mode en ce moment. Aux États-Unis, c’est plus de 50% des cas recensés qui utilisent une arme à feu pour en finir. En bref, c’est ultra violent et moche, mais il y a quand même peu de chance de se louper.

turbo laser suicide

Le risque si je me rate ? Bon imaginons tu te tires une balle depuis la bouche et elle fait gicler la moitié du cerveau dehors, mais tu serais encore en vie ? Bas écoute, je pense que tu finiras ta vie dans une chaise roulante à baver sur tout ce qui bouge sans pouvoir prononcer un mot. Un conseil ? Évite de te rater, vise bien au milieu.

Le très emmerdant impact véhiculaire

Tu veux que ça saigne vraiment ? Tu veux avoir un sacré coup d’adrénaline avant d’en finir et surtout, faire chier le reste du monde en bloquant la circulation ? Alors, pourquoi ne pas percuter un train ou une voiture ? Je pense que le train, c’est le meilleur moyen de ne pas s’en sortir, il suffit de bien placer sa tête au milieu du rail et ça fera un bel effet pastèque. En bref, une manière vraiment violente de se suicider.

a quelle heure

Le risque si je me rate ? Finalement, tu n’as pas voulu te prendre un train ou un métro ? La voiture c’était déjà courageux, ne t’inquiète pas … Et bien comme dans tout accident de ce genre, tu peux finir tétraplégique ou que sais-je encore. En bref, si tu veux être sûr de ton coup, le train ou peut-être même courir sur la piste d’atterrissage d’un avion, c’est le top.

Le très bon marché saut en hauteur

Tu as toujours rêvé de faire du saut en parachute ou encore à l’élastique ? Comment ça c’est trop cher ? Et bien si tu as une légère tendance suicidaire en ce moment, sache que j’ai une bonne nouvelle pour toi. Ça sera totalement gratuit cette fois-ci. Si tu veux être sûr de ne pas te rater, fais-le depuis un avionen espérant ne pas te faire choper avant – sinon, il y a le bon vieux building de grande ville.

delire jump

Tu risques donc de te briser la moitié des os et faire une belle mare de sang à l’arrivée; en plus, tu pourras en faire profiter tous les gens autour de toi qui ne demandaient rien par cette magnifique journée ensoleillée.

quest ce quil branle

Le risque si je me rate ? Tu n’as pas trouvé de gros building ? Il ne faisait que 4 étages et tu t’es tout juste pété les 2 jambes ? Et bien tu as toi même le constat de ton raté. La prochaine fois, tu feras le saut de l’ange.

L’impressionnante immolation

C’est surement la manière la plus terrible, brutale, et difficile de se suicider. Se vider un bidon d’essence sur la gueule et s’allumer une clope, ça c’est un vrai truc de bad-boy, d’anti-conformiste. Tu souffriras énormément avant que ton corps, épuisé par les brulures décide de tout couper.

immolation

Le risque si je me rate ? Si quelqu’un parvient à t’éteindre au beau milieu du joli spectacle, sache que tu seras sûrement déjà aveugle, et brûlé sur une grande partie de ton corps. Tu seras aussi défiguré. En bref, le feu supprime tout, et c’est à mon avis la pire chose à rater.

Le médiatisé attentat-suicide

Ça, c’est vraiment le suicide qui casse les couilles et qui en entraîne plus d’un avec toi. Tu as une forte haine contre l’humanité ? Tu veux passer aux infos ? Et bien attentat-suicide toi alors ! Met ta petite ceinture d’explosif ou détourne un avion.

pas envi den finir seul

Le risque si je me rate ? La prison, à vie. Eh non, tu ne seras pas un martyre.

Le meilleur du meilleur

Aucune de ces solutions n’est satisfaisante ? Tu en veux plus ?

Et bien ma petite recette personnelle serait de prendre quelques médocs, s’ouvrir les veines en te tirant une balle dans les poignets, puis aller en haut d’un building, se mettre un sac en plastique rempli d’eau sur la gueule, s’asperger le corps d’essence et tout allumer sans oublier de placer une petite bombe électrocutante dans ton froc.

Là, tu sautes du building en espérant t’écraser au sol tout en te faisant éclater par une voiture au passage – qui n’aurait pas vu la belle torche humaine arriver au sol – et si tout se passe bien, ta bombe devrait finir par péter.

Comment ça j’ai oublié la pendaison ? J’ai juste trouvé ça superflu.

Le risque si je me rate ? Tu es l’homme le plus chanceux du monde, tu remportes la vie éternelle et 1 million de $ en liquide. Toutes mes félicitations !

chuck norris

Souriez !

Nous espérons vous avoir redonné le sourire. Si vous avez de vraies pensées noires, appelez le

01 42 96 26 26

La vie est quelque chose de précieux.

Insulte nous publiquement

commentaire(s)

Insulte nous sans trace